Le Classique des Trois Caractères
De la nature de l'homme, de la nécessité de l'éducation et de la piété filiale


Les hommes à la naissance
naturellement sont bons
et naturellement tous semblables.
Ils diffèrent par les habitudes qu'ils contractent.

Si à la suite d'une négligence
ils ne reçoivent pas d'éducation
leur nature se détériore.
La voie de l'enseignement
est celle de l'emphase sur l'application.

Autrefois la mère de Mencius
sut faire choix d'un (bon ) voisinage.
Quand son fils se relâcha dans l'étude
elle brisa la navette de son métier à tisser.

Note : La mère de Mencius déménagea trois fois avant de vivre dans le voisinage d'une école propre à donner le bon exemple. Le bris de la navette signifie " Mon fils traite ses études comme je traite mon métier à tisser ". La remontrance porta ses fruits.

Dou Yanshan
suivit les bons principes
dans l'éducation de ses cinq fils
qui tous accrurent le renom de la famille

Note : Dou Yanshan, un lettré et fonctionnaire de la période des Cinq Dynasties eut cinq fils qui tous arrivèrent aux sommets des honneurs littéraires et de la fonction publique sous les Song commençant.

Elever un enfant sans lui donner de l'instruction
est la faute du père.
Donner de l'instruction sans faire preuve de sévérité
est la faute du professeur.

Un enfant qui n'étudie pas
voilà qui ne doit pas exister !
S'il n'étudie pas dans la prime enfance
que deviendra-t-il dans la vieillesse ?

Si le jade n'est pas travaillé
il ne deviendra pas bijou.
Si l'homme n'étudie pas
il ne connaîtra pas les (Bons ) Principes

La Voie filiale et fraternelle
commence dès l'enfance
en s'attachant de bons professeurs et amis
et en étudiant les Règles de la Bienséance.
Xiang dès l'âge de neuf ans
savait réchauffer la couche (paternelle )
La Piété Filiale est ce qui doit être
strictement observé.

Note : Huang Xiang, un des Vingt Quatre Exemples de Piété Filiale, éventait le lit de son père en été et s'y allongeait pour le réchauffer en hiver. Il finit premier ministre.

Rong à l'âge de quatre ans
savait ne pas choisir la (grosse ) poire
Le respect des aînés
est la première chose à connaître

Note : Kong Rong, descendant de Confucius de la vingtième génération, était un enfant prodige et qui savait laisser les gros fruits à ses aînés. Il fit partie du groupe des Sept Lettrés de la période Jian An. Il laissa à l'histoire ces mots : " si ma maison est pleine d'invités et mes bouteilles pleines de vin, je suis un homme plein de bonheur "

Commencez par la Piété Filiale
et le respect dû aux aînés.
Ensuite viennent les connaissances :
Passez à l'étude des nombres
et à celle des caractères.
retour au sommaire du Classique